Les sols représentent 7% des déperditions de chaleur de votre logement. Le plancher bas de votre maison doit être isolé pour bloquer le froid et l'humidité (isolation thermique), et vous faire réaliser des économies d'énergie (facture de chauffage). Les planchers situés entre les différents étages doivent surtout être isolés pour bloquer le bruit en provenance des autres étages (isolation phonique).

L’isolation des sols doit de préférence être pensée lors de la construction de la maison pour réduire au maximum la consommation d'énergie. Néanmoins, certains travaux peuvent également être effectués sur des logements anciens. Efficience Energétique vous donner quelques conseils pour économiser de l'énergie par:
- l'isolation de vos sols sur terre-plein (1)
- l'isolation de vos planchers intermédiaires sur espaces non-chauffés (2)
- l'isolation de vos planchers intermédiaires sur espaces chauffés (3)


1) Comment isoler ses sols sur terre-plein?

Il est souvent compliqué et coûteux d'isoler ses sols sur terre-plein après la construction. Il est préférable d'appliquer les techniques ci-dessous dès la construction de la maison. Une rénovation d'ampleur incluant ces éléments vous permettra néanmoins de réaliser des économies d'énergie, même sur un logement ancien.

  • les systèmes d'isolation des sols sur dalle flottante comprenant trois couches successives : la dalle de béton de clavetage de la maison, une couche d'isolant, et une dalle de béton. Ces systèmes d'isolation des sols sont efficaces pour supprimer les ponts thermiques et résistent très bien au temps. Ils sont compatibles avec l'usage d'un plancher chauffant.
  • hourdis polystyrène: le système d'isolation des sols est alors recouvert par le béton de clavetage, et non au-dessus. Ce système d'isolation des sols est souvent conseillé lorsque votre maison est construite sur un vide sanitaire.
  • l'isolation des sols avec dalle sur terre plein.

 

2) Isolation thermique des sols : isoler les planchers intermédiaires au-dessus d'espaces non-chauffés

Si sous vos pièces à vivre se trouve un espace non-chauffé, comme une cave ou un garage, il convient d'isoler thermiquement le plancher intermédiaire. Placer le système isolant au-dessus du plancher est souvent coûteux et compliqué. Il vous coûtera moins cher d'isoler le plancher par le dessous. Pour cela, vous pouvez disposez sous votre plancher des panneaux isolants constitués de liège expansé, ou un isolant en vrac sur faux plafond (la ouate de cellulose peut alors être particulièrement appropriée). Les économies d'énergie sont réelles et le coût des travaux est raisonnable.

Pour choisir votre isolant, référez-vous à son coefficient de conductivité, exprimé en m².K/W. Plus il est faible, et meilleur est son pouvoir isolant. Le choix d'un isolant certifié Acermi vous garantit des performances minimales en termes de pouvoir d'isolation et de résistance aux éléments (et donc d'économies d'énergie sur le long terme).

 

3) Isolation phonique des sols : isoler les planchers intermédiaires au-dessus d'espaces chauffés

L'isolation des planchers intermédiaires entre deux espaces chauffés a pour but de protéger du bruit (isolation phonique). Différentes techniques peuvent être utilisées pour cette isolation. L'une des plus efficaces consiste à superposer les couches suivantes:
- le plafond de la pièce du dessous
- un isolant en vrac comme de la cellulose
- un panneau d'isolation phonique permettant l'amortissement du bruit (laine de bois)
- du sable
- le parquet flottant

Cet assemblage mélange des matériaux de densité différentes qui permettent d'absorder différents types de bruits.

Liens: